17 novembre

Je fais le choix d’être bien dans ma tête et dans mon corps, de prendre les choses avec philosophie et de ne laisser rien ni personne me perturber intérieurement. Aujourd’hui, je décide d’être comme un enfant qui ne parle que le langage de l’innocence et de l’authenticité, tout en gardant mon discernement aiguisé.

Panier
Retour haut de page